Comment se libérer du passé ?

Le passé

Le passé est parfois une ombre au tableau qui assombrit le présent. Comme un ciel juste avant l’orage se fait menaçant, le passé suspendu au-dessus de vos têtes menace de faire éclater l’orage à l’intérieur. Il finit par éclater et décide alors de votre vie, vous laissant marcher dans la boue du mal-être, des plaintes, de la déprime. Comment s’en libérer, c’est ce que nous allons voir ici et maintenant.

La résilience, vraie conséquence des problèmes du passé

Considérer le passé de façon positive ou négative peut faire une grande différence dans l’appréhension de la vie présente. Certaines circonstances et en particulier les événements douloureux peuvent être vus comme des passages qui ont généré votre capacité à avoir de la résilience et par là même, votre évolution personnelle, voire spirituelle. Cela vous délivre forcément de votre passé.

Ce n’est pas facile, acceptez-le !

Vous pouvez vous considérer comme victime, vous allez ainsi construire votre vie sur le malheur, c’est un concept qui marche très bien. Vous pouvez aussi vous prendre en main, faire un travail et comprendre que les épreuves passées ont pu se transformer en opportunité d’évolution personnelle. C’est la voie la plus sinueuse, pas aisé, mais le résultat est fortement encourageant.

Observez et remerciez !

Si vous avez souffert d’une séparation, que cette séparation est maintenant réalisée depuis quelque temps. Vous avez peut-être assez de recul pour remercier la personne avec qui vous étiez. Remercier d’avoir passé ce temps avec vous, de s’être confié.e, de vous avoir accordé son intimité. Tout n’a pas été rose, et parfois même très dur. Mais vous pouvez simplement remercier pour ce qui vous semble possible aujourd’hui.

Testez, ça transforme.

Pour cela, il faut vraiment se poser, regarder l’égo, voir comment il réagit ! Ce n’est pas simple pour lui ! Faites l’essai du remerciement, et regardez ce qu’il se passe dans votre corps, dans votre cœur. Testez et retestez, vous allez voir que quelque chose se transforme à l’intérieur.

Au fond ça fait du bien !

Après cette expérience, vous devez avoir une sensation de bien-être qui vous traverse. Probablement, aurez-vous la sensation d’avoir eu la chance de rencontrer cette personne, d’avoir eu le privilège de partager des moments intenses.

Et quand c’est plus grave ?

Peut-on transférer cette attitude sur des évènements encore plus traumatisants tels que des violences, physiques, verbales… ? Bien entendu que cela est possible. Mais il existe un passage obligé de rancune, de colère, de vengeance… Accepter l’inacceptable, non. Mais ces événements doivent-ils décider pour vous de toute votre vie ? La rendre malheureuse parce que trop injuste ? non !

Portez votre attention sur les épreuves.

C’est ainsi que vous pouvez porter votre attention sur ces épreuves, les regarder et observer ce que cela fait dans le corps et dans le cœur. Et finir par abandonner la lutte contre elles, les personnes et les évènements. Car ce n’est que le passé, et par définition n’est pas présent.

Trop tard, le passé n’est plus !

Pourquoi s’inquiéter de ce qui est arrivé. Il est trop tard. En adoptant cette attitude, vous dites non au négatif du passé. Ainsi, vous abordez la vie positivement. Cela vous met en joie et dans une belle énergie. Vous pouvez ainsi prendre l’habitude de remercier le soleil, la vie, Dieu, les gens, les circonstances. Cette façon d’être vous met objectivement en joie. Et même sur des évènements qui peuvent être contraires, le fait de remercier, apporte une compréhension que vous n’auriez peut-être pas eue !

Après un traumatisme, observez.

Évidemment, tout n’est pas si facile. Ce que vous avez vécu peut être considéré comme un drame. Comme je le disais plus haut, il y a parfois des situations avec circonstances aggravantes. Il n’est pas ici question de le nier. Mais avec le temps, est-il possible de reconnaître dans ces circonstances une opportunité d’évolution, de réalisation, de dépassement ?

La bulle du remerciement

Si vous savez reconnaitre et remercier sans cesse, les gens, le soleil, la pluie, vous allez créer une bulle de satisfaction. Cette bulle va vous faire aimer les évènements, ainsi les difficultés, les souffrances seront amoindries par ce phénomène.

C’est compliqué, mais nous allons en sortir grandi.e

Ainsi entrainé, vous pourrez affronter n’importe quelle situation, même en détresse totale, vous allez retrouver la petite lumière qui dit : « c’est compliqué, mais nous allons en sortir grandis ». Cette phrase vous donnera confiance, et aspiration vers le positif. La voie du désespoir vous tentera de moins en moins. Ainsi, vous donnerez de la force à votre Être, qui ne connaîtra que le bonheur de réussir.

Devenez un.e spécialiste de l’entrainement !

Réalisez que chaque évènement dans votre vie est un entrainement. Décidez dès maintenant de mettre en place les « remerciements ». Ne laissez plus le mental s’étendre en lamentations. Remerciez pour ce que la vie vous offre, c’est aussi dire oui à la vie, l’accueillir comme un cadeau.

Accueillez, observez, remerciez.

Les pensées nous entrainent habituellement à regarder plutôt le verre à moitié vide qu’à moitié plein. Elles nous transportent inlassablement vers le désarroi, les soucis, la déprime. Accueillir et remercier s’oppose très nettement à cette attitude, crée des petits instants de bonheurs qui au fur et à mesure deviendront de plus en plus grands…

Citation : Le Bonheur

Le bonheur, en partant, m'a dit qu'il reviendrait... Que quand la colère hisserait le drapeau blanc, il comprendrait... Le temps du pardon et du calme revenu, il saurait Retrouver le chemin de la sérénité, de l'arc-en-ciel et de l'après... Le bonheur, en partant, m'a promis de ne jamais m'abandonner. De ne pas oublier les doux moments partagés, Et d'y écrire une suite en plusieurs volumes reliés, Tous dédiés à la gloire du moment présent à respirer...

Jacques Prévert - Le Bonheur

D’autre articles qui peuvent vous intéresser

Partagez sur votre réseau préféré