Il n’y a pas d’amour sans liberté !

amour

L’amour est une notion bien particulière. Vous pouvez aimer la nature, votre chat, votre femme, votre mari, votre voiture, votre maison… Même si pour chacun d’entre eux vous pouvez penser que le verbe aimer ne se conjugue pas de la même façon, il existe pourtant un sentiment permanent sous-entendu à l’amour, la dépendance. Elle ne se conjugue pas, elle est présente à travers votre histoire personnelle. Pourtant, aimer suppose être libre. En prenant conscience de l’origine et de la présence de la dépendance dans vos sentiments, vous vous en libérez et retrouvez la joie d’Aimer.

Avez-vous observé la douce lumière du jour qui pointe au crépuscule,

l’envol d’un oiseau, les étoiles dans la nuit, ou simplement la belle structure d’un arbre ? Vous êtes attentif à cela ou êtes-vous trop afféré à votre vie quotidienne pour en oublier la beauté de la terre ? Vous pouvez vous identifier comme Français, Anglais, croyant, athée, de gauche, de droite, apolitique, vous pouvez être malade, bien portant, heureux ou malheureux cette terre est notre terre. Elle n’est pas celle des riches et des puissants, elle nous appartient à tous riches, pauvres, illettrés ou cultivés… Il est important de percevoir cela, et d’aimer cette terre non seulement pour l’envol d’un oiseau, mais aussi à chaque instant de vote vie. Et pour aimer il faut être libre de le faire !

Y-a-t ’il plus de liberté quand vous échappez aux règles ?

La liberté n’existe pas vraiment et vous avez du mal à la définir. Le patron, l’homme de loi, l’homme politique, les parents, les policiers… exécutent des actes liberticides. Il existe une somme astronomique de contraintes dans notre vie de tous les jours. Vous auriez tendance à vouloir échapper à ces règles, croyant ainsi retrouver votre liberté. Mais elle n’est pas que cela. La liberté se trouve aussi dans la réflexion à propos d’une notion bien plus sournoise : la dépendance.

Il existe plusieurs sortes de dépendance.

Celle que vous voyez : vous pouvez être dépendant de votre patron pour le salaire, du boulanger pour le pain, d’internet, de votre téléphone… Ces liens sont visibles, mais il en existe un autre qui est bien plus caché : la dépendance à autrui pour être heureux. Cette dépendance psychologique d’où vous croyez obtenir le bonheur, est en réalité une forme d’esclavage ! Au fur et à mesure du temps vous pouvez être émotionnellement dépendant de votre mari, votre femme, d’un concept, d’un maître, d’une idée, d’une méthode.

Les émotions génèrent la dépendance

Aimer une personne, une plante, un animal comment cela se matérialise ? Vous vous en occupez, vous le nourrissez, le chérissez, lui donnez du temps. Malgré cela il ne vous donne parfois rien en retour, et même peut-être n’est-il pas dépendant de vous !  En général vous n’aimez pas de cette manière. Votre amour est plutôt lié à vos souvenirs et à vos propres émotions, peurs, jalousies, et angoisses. Aimer ne suffit pas, vous voulez être aimé. Vous attendez un retour quel qu’il soit, et finalement vous êtes dépendant !

Aimer sans attendre un retour quelconque

Pour Aimer, il faut être libre ! Si vous aimez parce que l’on vous aime, c’est un échange malsain qui dit : « aime-moi puisque je t’aime ». C’est la position d’une personne qui vous dit « je t’aime » et attend que vous lui disiez en retour ! Elle fait preuve d’attachement et vous n’êtes même pas libre de votre réponse ! Aimer ce n’est pas attendre un retour, ce n’est même pas avoir l’impression de donner. Or la société occidentale  est basée sur l’échange, vous apprenez dès votre plus jeune âge à troquer, marchander, discuter, argumenter. Vous vous éloignez ainsi d’une perception amoureuse de la vie. À vous de reprendre votre liberté !

Révoltez-vous, la liberté est à ce prix !

Toute dépendance intérieure étant liberticide, il y a lieu de réagir à cette entrave. Vous devez  la voir et vous révolter contre elle. Cela ne veut pas dire qu’il faut être en réaction à une personne à un concept ou une idée. Simplement se révolter soi-même. Pourquoi suis-je dépendant ? Quel en est l’origine ? Comment me sortir de cette dépendance ? Bouger les lignes pour que la dépendance apparaisse dans sa globalité. Cela amène tout naturellement à comprendre la révolte et finalement se libérer !

Aimer c’est être attentionné….

Vous devez découvrir la signification du verbe aimer. En effet, si vous n’aimez pas, vous ne pourrez jamais être attentionné, plein de sollicitude et d’égards. Qu’est-ce que cela signifie ? Vous roulez à vélo sur une piste, une branche d’arbre gène le passage. Plutôt que de l’éviter, vous vous arrêtez et la rangez sur le bas côté pour qu’elle ne gêne plus. Vous avez juste rendu service à l’autre sans vous soucier de qui il est… C’est ça l’Amour ! Pour voir la nature, la terre, les hommes avec les yeux de l’amour, il faut être libre, sans dépendance. Sans liberté l’amour n’est que dépendance et sans amour, il n’y a pas de liberté. Amour et liberté sont étroitement liés, ils vous invitent à exister pleinement dans votre Vie.

Bernard

Krishnamurti (vidéo 7 minutes): L’amour dans les relations humaines

Retrouvez les autres articles de mon blog ici : Les articles de Bernard

Partagez sur votre réseau préféré
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •